Bonne partie de baise — Rencontre coquine

Bonne partie de baise

Envie de venir me baiser, passez votre annonce dans les commentaires !

Photo de ma dernière partie de baise avec un Internaute du blog. Trop bon !!!

Tentez votre chance, laisser un commentaire.

Tags: , , , ,

Un commentaire pour “Bonne partie de baise”

  1. Badri dit :

    La fac3a7on de s habiller et de surive la Mode a toujours c3a9tc3a9 un critc3a8re de distinction sociale. Des centaines d c3a9tudes ont c3a9tc3a9 faites sur ce sujet qui portent sur la dictature qu elle exerce : vestimentaire, littc3a9raire, artistique, [elle] est le parfait prc3a9texte pour entamer polc3a9miques sociales et politiques [et surtout] pour diriger Si vous le permettez, une anecdote : Un fou couvert de haillons courait les rues, portant une pic3a8ce d c3a9toffe sur son c3a9paule. Quand on lui demandait pourquoi il ne s habillait pas, puisqu il avait du drap : c est, rc3a9pondit-il, que j attends pour savoir c3a0 quoi se termineront les modes, parce que je ne veux pas employer du drap c3a0 un habit qui, dans peu, ne me servirait plus, c3a0 cause de quelque nouvelle mode . […] Un peintre avait reprc3a9sentc3a9 les diffc3a9rens [sic] peuples de l univers ; chacun d eux c3a9tait vc3aatu selon l usage de son pays ; mais le Franc3a7ais c3a9tait sans habit, et il portait sous le bras un paquet ; au-dessous le peintre avait c3a9crit ces mots : comme celui-ci change de goc3bbt c3a0 chaque instant, nous lui donnons son c3a9toffe afin qu il se fasse habiller comme il jugera c3a0 propos . Nous justifions plus que jamais cette opinion de lc3a9gc3a8retc3a9 que depuis long-tems [sic] on a conc3a7ue de nos goc3bbts. Cet extrait provient d un journal rc3a9servc3a9 au Dames et datc3a9 du 20 mars 1822 ! L auteur de l ouvrage d oc3b9 il est tirc3a9 ajoute : L assujettissement c3a0 la mode est assimilc3a9 c3a0 une espc3a8ce de dc3a9lire qui englobe hommes et femmes, renvoyant c3a0 chacun, c3a0 travers l autre, la mc3aame image et leur donnant la satisfaction, mc3aame si elle n est que superficielle, d appartenir au mc3aame groupe. La rc3a9putation de lc3a9gc3a8retc3a9 faite c3a0 ceux qui se soucient de la mode n est pas nouvelle. La mode a c3a9tc3a9 c3a9tudic3a9e dans ses rapports socio-historiques, selon les c3a9poques. Elle n est ni neutre, ni innocente, ni inconsciente. Reflc3a9tant les prc3a9occupations et les inhibitions d une classe dominante, la mode est l apanage d un petit nombre, le plus grand nombre essayant de se modeler sur cette minoritc3a9. Elle reprc3a9sente un marchc3a9 c3a9conomique important et elle est le gagne-pain fructueux de diffc3a9rents commerces. (Presse fc3a9minine et critique littc3a9raire de 1800 c3a0 1830), 2000. J ajoute que, hc3a9las, les oiseaux (plumes de grc3a8be par ex. au XVIIIe sic3a8cle), ou les animaux pour leurs fourrures (depuis presque la prc3a9histoire, j exagc3a8re un peu !) ont toujours c3a9tc3a9 considc3a9rc3a9s comme un luxe que, selon Son rang social, il c3a9tait de bon ton d afficher.Oui, Hifi, il est temps que cette parade dc3a9risoire cesse ! Mais la prise de conscience ne suffit pas, hc3a9las ! et n en sommes-nous pas toujours au mc3aame point ? Cet c3a9tc3a9, en particulier, la mode des tongs 18b1

Laisser un commentaire